Budget / Fiscalité

Que finance la Communauté de Communes ?

A partir de ces recettes, la Communauté de Communes finance les projets à vocation communautaire.

4 grands axes :

• Pour attirer les entrepreneurs, la Communauté investit dans l’aménagement de zones d’activités performantes. Décision a été prise de les localiser en des lieux attractifs et non de vouloir établir une répartition stricte entre les Communes.
• La Communauté finance la construction d’équipements qui peuvent être utilisés par chaque habitant à des conditions privilégiées (piscine, bibliothèques, crèches, voie verte, maisons médicales…). Ces équipements sont installés dans les secteurs les plus agglomérés de notre Communauté dans le seul souci de mieux assurer leur pérennité.
• La Communauté finance des services mis à la disposition de tous les habitants : portage de repas, ramassage scolaire, école de musique, ordures ménagères, office de tourisme, maintenance éclairage public, petite enfance (crèches et relais assistantes maternelles), saison culturelle, bibliothèques, soutien aux activités scolaires (voyages scolaires, matériels informatiques dans les écoles…)…
• La Communauté verse dans une logique de solidarité de nombreux fonds de concours à ses Communes à la fois en fonctionnement (« écoles » et « périscolaire ») et en investissement (« voiries – bâtiments – infrastructures – équipements », et une dotation de solidarité.


Enfin, la Communauté finance son propre fonctionnement. Il est faible comparé aux Communautés de Communes voisines, cela tient à la volonté des élus de privilégier l’investissement par rapport au fonctionnement.

 

Comment la Communauté de Communes se finance ?

1 – Fiscalité

a) Fiscalité économique (Taxe professionnelle – Cotisation foncière des entreprises)

Notre Communauté a opté en 2001 pour la Taxe Professionnelle Unique (TPU). La Communauté de Communes encaissait ainsi la totalité de la Taxe Professionnelle sur l’ensemble du territoire (hors la part du Département et de la Région).

Avec la réforme aboutissant à la suppression de la Taxe Professionnelle votée en fin d’année 2009, la Communauté de Communes a vu sa fiscalité profondément modifiée :
 à compter de 2010, la Communauté de Communes vote un taux de Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) et non plus de Taxe Professionnelle,
 à compter de 2011, la Communauté de Communes se voit transférée une partie de la fiscalité locale départementale (Cotisation Foncière des Entreprises, Taxe d’Habitation et Taxe Foncière Non Bâti) et régionale (Cotisation Foncière des Entreprises et Taxe Foncière Non Bâti) ; la Communauté de Communes se voit transférée également de nouvelles fiscalités : Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE), Imposition Forfaitaire des Entreprises de Réseaux (IFER) et Taxe sur les Surfaces Commerciales (TASCOM).

Taux de fiscalité économique (Taxe professionnelle jusqu’en 2009 et Cotisation Foncière des Entreprises à compter de 2010) depuis la prise de la compétence par la Communauté de Communes :

  Année 2001 Année 2002 Année 2003 Année 2004 Année 2005
Taux 10,47 % 10,47 % 10,47 % 10,47 % 10,70 %
  Année 2006 Année 2007 Année 2008 Année 2009 Année 2010
Taux 10,70 % 10,70 % 10,70 % 10,70 % 11,12 %
  Année 2011 Année 2012 Année 2013 Année 2014 Année 2015
Taux 24,38 % 24,38 % 24,38 % 24,38 % 24,38 %
  Année 2016 Année 2017 Année 2018 Année 2019
Taux 24,38 % 24,38 % 24,38 % 24,38 %

 

(* l’évolution de ce taux s’explique par le fait que la Communauté de Communes se voit transférée une partie de cette fiscalité antérieurement encaissée par le Département et la Région)

b) Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères

La Communauté de Communes fixe le taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM), correspondant au montant de la charge facturée par les SICTOM (Syndicats Intercommunaux de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères), gestionnaires de l’exécution du service :

SICTOM ENTRE MONTS ET VALLEES : il concerne sur notre territoire les communes de Dunières, Montfaucon, Montregard, Raucoules, Riotord, Saint-Bonnet-le-Froid et Saint-Julien-Molhesabate.
SICTOM VELAY PILAT : il concerne sur notre territoire la commune de Saint-Romain-Lachalm.
Taux de TEOM depuis la prise de la compétence par la Communauté de Communes :

  Taux 2006 Taux 2007 Taux 2008 Taux 2009 Taux 2010
SICTOM entre Monts et Vallées 10,20 % 10,20 % 10,20 % 10,20 % 10,20 %
SICTOM
Velay Pilat
7,80 % 7,80 % 7,89 % 7,89 % 7,99 %
  Taux 2011 Taux 2012 Taux 2013 Taux 2014 Taux 2015
SICTOM entre Monts et Vallées 10,20 % 10,20 % 10,20 % 10,20 % 9,90 %
SICTOM
Velay Pilat
7,80 % 7,99 % 7,99 % 7,99 % 7,99 %
  Taux 2016 Taux 2017 Taux 2018 Taux 2019  
SICTOM entre Monts et Vallées 9,90 % 10,90% 11,75% 11,75%  
SICTOM
Velay Pilat
8,49 % 9,20% 9,20% 10,82%  

 

c) Fiscalité ménages

A compter de l’année 2011, sur décision de l’Etat, la Communauté de Communes encaissera des recettes fiscales concernant des impôts payés par les ménages :
• Taxe d’habitation
• Taxe Foncière sur les Propriétés Non Bâties

  Année 2011 Année 2012 Année 2013 Année 2014 Année 2015
Taxe d’habitation 8,66 % 8,66 % 8,66 % 8,66 % 8,66 %
Taxe foncière
non bâti
3,31 % 3,31 % 3,31 % 3,31 % 3,31 %
Taxe foncière bâti 0 % 0 % 0 % 0 % 0 %
  Année 2016 Année 2017 Année 2018 Année 2019  
Taxe d’habitation 8,66 % 8,66 % 8,66 % 8,66 %  
Taxe foncière
non bâti
3,31 % 3,31 % 3,31 % 3,31 %  
Taxe foncière bâti 0 % 0 % 0 % 0 %  

 

2 – Dotations

La Communauté de Communes reçoit des dotations de l’Etat et du Département, ainsi que des subventions d’investissement du Département, de la Région, de l’Etat et de l’Europe auxquelles elle est éligible, en fonction des projets qu’elle réalise.

 

3 – Produits des services

La Communauté de Communes encaisse les factures liées aux services qu’elle dispense (portage repas, ramassage scolaire, école de musique…) et les ventes (terrains Z.A., bâtiments…)

 

4 – Emprunts

La Communauté de Communes emprunte pour financer certaines de ces opérations d’investissement.

 

Téléchargements

> Téléchargez le budget primitif 2019

> Téléchargez le compte administratif 2018

En un clic